Vélo pour monter un col

Attention à choisir les bons braquets

Grimper demande bien évidemment un matériel adéquat, à commencer par des braquets différents de ceux utilisés en plaine.

Aujourd’hui, les cassettes vous permettent de moduler la couronne arrière afin de pouvoir répondre à toutes les situations.

Privilégiez ainsi un double plateau compact à l’avant, plutôt qu’un triple, étant donné qu’il offre un meilleur compromis. A l’arrière, choisissez la gamme la plus large possible, y compris jusqu’aux 28 dents en cas de grosse difficulté.

Selon votre cadence de pédalage – en général 70 tours par minute en position assiste et 60 en danseuse – adaptez votre braquet.

Si vous ne parvenez pas à tenir cette cadence, c’est que vous n’avez pas le bon braquet.

Le poids du vélo devra également être le plus réduit possible. Grimper revient à lutter contre les lois de la gravité, et le poids de votre corps glisse vers le bas.

Plus vous serez lourd, à savoir vous-même et votre machine, plus vous aurez du mal évidemment à monter…

Le cadre du vélo devra être assez rigide, et le carbone est souvent le plus indiqué. Question roues, elles se doivent d’être légères mais pas trop rigides.

Les pneus ou les boyaux devront être bien gonflés pour ne pas « s’enfoncer » sur la route, d’où une sensation pénible de s’enliser…

Enfin, il faut certes penser à grimper dans les meilleures conditions, mais également à descendre. Assurez-vous que vos freins ont du répondant mais pas trop pour ne pas vous transformer en cascadeur…

$category