Maîtriser le pédalage VTT

Un mouvement de pédalage efficace cela s’apprend et se travaille

Pédaler sur un VTT, tout le monde sait assurément le faire. Comme le dit le dicton, « le vélo, ça ne s’oublie pas ». Mais le réaliser avec un mouvement efficient et coordonné, cela s’apprend et se travaille.

Avec pour objectif final d’acquérir une plus grande efficacité, mais aussi d’économiser ses forces et de ne plus rester en rade face à un franchissement que l’on croyait impossible.

Le pédalage est un geste technique, qui demande souplesse et régularité plus que de la puissance brute.

Appuyer sur les pédales, tout le monde sait le faire, mais bien vite le matador se transforme en bête blessée, ses jambes se rappelant à son mauvais souvenir. Chaque phase de pédalage, soit quatre au total, revêt une importance capitale dans la rotation complète du pédalier.

La pression exercée sur les pédales constitue l’une de ses phases, mais il convient de ne pas oublier celles du point mort bas, la remontée puis le point mort haut.

A chaque étape, le vététiste est sollicité, mais seul celui qui exercera une force continue lors de ses quatre phases pourra se targuer d’un pédalage harmonieux et sans à-coups.

On le répète, la donnée factuelle qui prime ne réside pas dans la puissance maximale développée au point fort du cycle (la pression), mais bien la puissance moyenne enregistrée sur l’ensemble du cycle de pédalage.

Comprendre cela, et c’est déjà la moitié du travail accompli dans votre quête d’efficacité.

Pour y parvenir, les spécialistes du VTT parlent alors de pédalage arrondi. Il correspond à la description d’un cercle lors d’un mouvement qui se doit d’être continu et souple.

Le pied doit exercer en permanence une pression sur la pédale, et votre cheville constituer un axe de rotation. A ce titre, les pédales automatiques en favorisent l’exécution.

Ce n’est pas la plante du pied qui doit exercer la pression, mais l’articulation du gros orteil placé au niveau de l’axe de la pédale.

Là encore, les pédales automatiques sont un plus. Astreignez-vous sur des parties planes à travailler sur une seule jambe l’ensemble de la rotation pour minimiser progressivement les à-coups.

L’autre intérêt de cette technique est de répartir équitablement l’effort sur l’ensemble des muscles de vos membres inférieurs.

Moins contractées, ils se fatiguent donc moins vite et peuvent travailler plus longtemps. Tout ceci demande de la coordination, et pas uniquement du duo jambe-pied.

Lors de la remontée, votre genou et votre hanche doivent rester en ligne avec votre pied.

$category

VELOSTOCKS n'est pas un site Internet e-commerce, mon objectif est de vous aider à trouver le vélo idéal au meilleur prix dans un magasin de vélo traditionnel.

Résultats 1 - 1 sur 1.
Résultats 1 - 1 sur 1.