Vélo de route léger

Un vélo ultra léger coûte plus cher.

Depuis que la compétition et la bicyclette se sont rencontrées, leur mariage semble dicté par une sempiternelle course au moindre gramme superflu, là où pour mémoire les pionniers du Tour de France arpentaient les routes lestés de deux roues proches des 20 kilos sur la balance !

Depuis, les fabricants se livrent à une course à « l’anorexie » effrénée en rivalisant de technologies et de procédés de fabrication pour proposer des modèles ultra-light.

A tel point que l’UCI a dû intervenir en 1996 pour fixer le poids minimal à 6,8 kilos en compétition, sécurité du cycliste oblige…

Les raisons d’une telle frénésie sont évidentes. Qui dit vélo plus léger dit évidemment moins d’efforts pour propulser son vélo, en particulier en montagne, mais également une meilleure réactivité lors d’une accélération et une moindre résistance à l’air.

Il a ainsi été démontré par des études très sérieuses qu’un gain d’1 kilo sur un vélo de course débouchait pour l’utilisateur sur un gain de pratiquement dix secondes au kilomètre !

Cette lapalissade a cependant un prix, inversement proportionnelle en fait au poids du vélo.

Plus un vélo se fait léger sur la balance, plus le prix est élevé.

Le moindre gramme gagné se paie au prix fort, de l’ordre de 1000 euros par kilo voire par 500 grammes sous la barre des 6 ou 7 kilos.

L’arrivée du carbone a révolutionné le monde cycliste par des fibres de plus en plus légères, et ce constat ne risque pas de s’inverser à l’heure où les recherches en nanotechnologies font des progrès chaque jour plus spectaculaires.

Pour cette raison, certains modèles de série (comme le SuperSix Ultimate de Cannondale et ses 5,6 kilos) affichent des poids inférieurs à la limite réglementaire, que les compétiteurs « alourdissent » par l’apport d’un pédalier SRM ou d’un groupe électrique muni d’une batterie...

Pour l’exemple, le vélo reconnu comme le plus léger à date demeure le Spin Light Bike, 100% carbone qui affiche… 2,85 kilos tous mouillés sur la balance une fois tout monté, roues comprises !

Prix estimé de la bête : 35 000 euros environ !

$category

VELOSTOCKS n'est pas un site Internet e-commerce, mon objectif est de vous aider à trouver le vélo idéal au meilleur prix dans un magasin de vélo traditionnel.

Résultats 1 - 5 sur 5.
Résultats 1 - 5 sur 5.