Vêtements vélo

Cyclosportifs, compétiteurs ou adeptes de cyclotourisme, retrouvez sur Velostocks des prix malins pour vous constituer une garde-robe de pro moins chère pour la pratique du vélo.

Nos boutiques partenaires vous proposent à l'occasion d'offres spéciales ou de déstockages des bonnes affaires à saisir sur des produits de grande marque.

Chaussures, casques, maillots, lunettes mais également cuissards, casquettes, chaussettes, gants, bonnets, vestes, t-shirts ou encore jambières et manchettes sont à votre disposition sans mettre à mal votre budget.

Velostocks vous propose également des conseils avisés pour effectuer les meilleurs choix.

$category

Sous-catégories > Vêtements vélo

  • Cuissard vélo

    Acheter un cuissard pour faire du vélo dans de bonnes conditions c'est obligatoire.

    Dire que le choix de son cuissard est tout aussi important que celui de la selle n’est pas un raccourci simpliste.

    De sa qualité dépend en grande partie le confort ressenti sur la selle et donc le plaisir de pédaler sans gênes pendant des heures.

    Le fond de cuissard est l’élément central qui préservera votre anatomie, et qui vous prémunira des frottements induits par le mouvement de rotation répétitif que constitue le pédalage.

    Avoir le meilleur confort possible pour pédaler

    N'hésitez pas à changer de marques ou de modèles de cuissard de façon à tester plusieurs font de cuissard, en effet c'est la forme du fond de cuissard en fonction de votre anatomie qui vous apportera un bon confort en selle.

    Une attention particulière doit ainsi être portée aux rembourrages et aux coutures.

    Outre le fait qu’ils doivent prodiguer un amortissement optimal contre les vibrations générées par l’asphalte, les fonds de cuissard doivent se comporter comme une seconde peau afin d'éviter les irritations du postérieur et de l'entrejambe.

    Fabriqué pour la plupart en lycra pour ses vertus élastiques, le cuissard doit certes être moulant sans pour autant handicaper les mouvements en tirant sur la peau des cuisses, faites donc attention lors de votre achat à choisir la bonne taille pour éviter ce genre de désagréments.

    Un cuissard de qualité

    Les cuissards se présentent au choix avec des bretelles ou non (modèle spécifique pour les femmes), préformés, uni ou imprimés et dotés d’un traitement antibactérien qui préserve l’hygiène corporelle.

    Un cuissard demande un entretien régulier et minutieux.

     

  • Chaussettes vélo

    Par trop souvent négligé, le port de chaussettes adapté pour la pratique du vélo est pourtant essentiel

    Les chaussettes de vélo concourent ainsi aussi bien au confort ressenti dans les chaussures qu’à la santé des pieds et en particulier du réseau veineux situé sous la plante des pieds.

    Enserrés dans les chaussures de vélo, les pieds s’échauffent. Par mécanisme, le corps humain régule la température en évacuant par les pores de la peau cette surchauffe sous forme de transpiration.

    Or, si cette sudation n’est pas évacuée, elle stagne sous forme d’humidité résiduelle sur la peau et peut devenir un terrain propice aux bactéries en tout genre.

    A ce titre, choisir des socquettes fines mais avec de l'épaisseur sur les points de frottements.

    Fabriquées en mailles aérées, absorbantes, respirantes et de préférence antibactériennes, elles vous prémunissent de biens des désagréments, dont les odeurs désagréables en particulier…

  • Maillot de corps

    Un confort supplémentaire par tous les temps

    Pour parfaire votre tenue de cycliste, outre un maillot et un cuissard, il est utile également de se vêtir d'un maillot de corps.

    Il doit être porté près du corps, d'où l'utilisation de tissus très élastiques et aérés au maximum.

    Ce dernier protège votre thorax face aux effets du vent, notamment lors des descentes. Il sert en outre de régulateur de votre chaleur corporelle en conservant l'énergie produite par le cycliste tout en évacuant l'humidité liée à la transpiration.

    Les méthodes de fabrication actuelle permettent ainsi de le rendre respirant et particulièrement léger.

    Ces maillots de corps pour le vélo se déclinent en manches courtes, longues ou sans manches.

  • Tee-shirt vélo

    Lors de l’utilisation d’un vélo de ville, il va de soi qu’une tenue complète de cycliste chevronné (cuissard, maillot, gants etc.) serait un brin « too much. »

    Pour autant, l’utilisateur urbain a également besoin de vêtements adaptés à sa pratique, notamment lors de périodes fortes chaleurs, où le plaisir de pédaler ne doit pas être gâché par une arrivée en sueur…

    Certaines marques ont bien compris cette nécessité, et proposent désormais des t-shirts offrant de par leur composition en mailles aérées la faculté d’évacuer la sudation générée par l’effort tout en se présentant comme des t-shirts classiques.

    Outre des designs sympathiques et originaux qui montrerons à tous votre passion du vélo, ils se caractérisent par un grand confort. Manches courtes ou manches longues, ils se déclinent en de multiples couleurs pour tous les goûts.

  • Casquette vélo

    Même s'il est plus que conseillé de recourir au port du casque lors de vos sorties, certains cyclistes y sont encore réfractaires. Pour ces derniers, et ce même si leur pratique se limite à des balades ou randonnées, le port d'une casquette ou d'un bandana est vivement conseillé.

    Légère et pratique, la casquette est destinée à protéger le crâne des effets du soleil, parmi lesquels les coups de soleil voire des insolations. Avec sa visière, conjuguée au port de lunettes, elle permet également au cycliste de ne pas être ébloui en cas de trop forte intensité lumineuse.

    En cas de forte chaleur, préférez une casquette alvéolée sur la nuque pour permettre une meilleure ventilation. Même si ce n'est pas sa fonction première, à absorber la sueur dégagée pendant l'effort. Il convient évidemment de la laver après chaque sortie pour éviter le développement de bactéries.

    Certains cyclistes, notamment professionnels, couplent le port du casque à celui de la casquette, additionnant ainsi les avantages de l'un et de l'autre.

  • Bonnet

    Pour pratiquer le vélo par temps froid, équiper vous d'un bonnet

    Lors de sorties très matinales ou par temps frais, les avantages du port d’un bonnet ne sont plus à démontrer.

    Ainsi protégées de la morsure du froid, vos oreilles ne sont plus à même de vous échauffer les sens.

    Pratique et facilement dissimulable dans le maillot, un bonnet peut également s’apposer pour certains modèles par-dessus votre casque de vélo, permettant ainsi de cumuler les aspects thermiques et sécuritaires.

    Si la température est au dessus de 5 degrés, vous pourrez choisir un bandana en coton comme sous casque afin de vous protéger sans avoir trop chaud à la tête au bout de 10 kilomètres de sortie.

     

  • Jambières

    Se protéger du froid en vélo de route avec une paire de jambières.

    En mi-saison, il n’est pas toujours simple de savoir comment se vêtir, partir de bon matin rouler oblige le cycliste à affronter des températures fraîches mais progressivement le froid fait place à la chaleur et pour ceux qui roule le soir, c’est l’inverse…

    Pour contrer ce yoyo thermique, il est bien sûr possible de revêtir un cuissard long. Mais vous risquez alors d’avoir trop chaud au bout de quelques kilomètres.

    Une alternative existe grâce à l’utilisation de jambières, qui viendront couper les effets du froid, du vent ou de la pluie au niveau des jambes.

    Ces éléments se retirent rapidement, et se rangent facilement dans un maillot. Ils donnent ainsi une grande latitude au cycliste pour faire face aux éléments climatiques.

    Moulantes (mais pas trop pour ne pas empêcher le mouvement), les jambières protègent également vos articulations, elles peuvent également limiter certaines égratignures en cas de chute sur une chaussée glissante par exemple.

  • Manchettes

    En mi-saison, il n’est pas toujours simple de savoir comment se vêtir sur le haut du corps

    De bon matin, les températures sont fraîches mais progressivement, la chaleur se fait sa place. Le soir, c’est l’inverse…

    Pour contrer ce yoyo thermique, il est bien sûr possible de revêtir d'une veste de mi-saison assez légère ou un maillot à manches longues. Mais vous risquez alors d’avoir trop chaud si votre scéances d'entrainement est basée sur le travail du sprint.

    Une alternative existe grâce à l’utilisation de manchettes en lycra plus ou moins épaisse qui viendront couper les effets du froid, du vent ou de la pluie sur les avant-bras de façon très efficace.

    Ces manchettes sont d'ailleurs très souvent utilisées en course par les coureurs professionnels dont la masse de graisse est faible, ils sont donc plus sensibles au froid.

    Les manchettes ont un gros avantage car peuvent s'enlever et se remettre très facilement sans avoir à s'arrêter, de plus elles se rangent facilement dans l'arrière du maillot, vous aurez ainsi une grande marge de manoeuvre en fonction de la météo.

  • Veste vélo pluie

    Une veste de vélo pour bien se protéger de la pluie.

    Pour se protéger des intempéries, choisissez une veste imperméable, certaines sont transparentes pour laissez apparaitre les couleurs de votre maillot de club, d'autres sont plus comme des panchos assez amples qui permettent de protéger également les genoux.

    La plupart de ses vestes de pluie ou coupe-vent possédent des poches de rangements et sont fabriquées en polyester ce qui permet d'avoir une bonne respirabilité.

    Il existe différentes vestes en fonction de la coupe choisie (manches longues, courtes, sans manches voire avec manches amovibles).

     

  • Douze dents

    La nostalgie a parfois du bon, et mérite même d’être entretenue.

    Telle est en tout cas la philosophie qui a guidé Pascal Foulgot, graphiste designer et ancien coureur amateur, ainsi que son acolyte Julien Raud, entrepreneur investi dans le vélo, à donner vie à une nouvelle marque de vêtements pour cyclistes.

    La société, baptisée Douze Dents, propose d’ores et déjà divers accessoires (maillots, t-shirts, cuissards, gants, polos, bidons ou casquettes au style rétro.

    Une collection complète à découvrir sans plus attendre sur le site éponyme de la marque : Douze dents.

    Pour l’anecdote, le nom de la société fait référence au geste du grand Eddy Merckx lors du Tour de France 1975.

    Au matin de la dernière double étape, ce dernier offrit à Bernard Thévenet un pignon à douze dents, dont il était alors le seul utilisateur, alors qu’il était encore au coude à coude pour la victoire.

    Année qui marquera la première des deux victoires sur le Tour de « Nanard ».

  • Veste vélo

    Une bonne veste de vélo se doit d'être thermoactive, légère et respirante.

    A même de protéger des intempéries, thermoactive, légère, respirante et compressible, tels sont les exigences d’une bonne veste pour le cycliste.

    Le premier élément est bien entendu le confort ressenti en vélo, car le propre d’une bonne veste est de savoir se faire oublier. Elle ne doit être ni trop large ni trop serrée, et le col montant ne doit pas jouer l’étranglement. Un silicone placé dans le bas du dos assurera son bon maintien.

    Grâce aux technologies développées ces dernières années, les vestes de vélo sont capables à la fois d’évacuer le trop plein d’humidité corporelle générée par l’effort tout en gardant la chaleur dégagée par le corps. Dans les descentes, elle protège également votre thorax.

    Une bonne veste doit être facile à caser dans les poches de son maillot, et facile à déplier. Assurez-vous également que la glissière zip s’ouvre et se referme facilement, y compris avec des gants.

    Il existe bien entendu différentes gammes de vestes, en fonction de la coupe (manches longues, courtes, sans manches voire avec manches amovibles), de la matière (nylon, polyester, polaire) et même du revêtement (enduit coupe-vent et/ou déperlant).

    Le nombre de poches, la présence ou non d’une capuche, de bandes réfléchissantes voire d’ouvertures internes pour la ventilation sont autant d’options supplémentaires.

     

  • Maillot vélo

    Porter les couleurs de son équipe ou de son coureur favori

    Outre l’aspect purement esthétique, comme celui de porter les couleurs de son équipe ou coureur favori, le port d’un maillot de vélo adapté est plus que conseillé lorsque vous effectuez de longues sorties.

    Ses avantages sont nombreux, au premier rang sa faculté à permettre à la peau de respirer. Se déclinant en manches longues, manches courtes voire sans manches, un bon maillot est composé de microfibres aérées permettant d’évacuer la transpiration.

    Autre avantage, l’élasticité permet au maillot de s’ajuster au corps, étant plaqué au torse sans pour autant se sentir engoncer.

    Confortables, ils conservent l’énergie du cycliste sans pour autant retenir l’humidité et sont de plus imperméables au vent.

    Légers, leur ouverture centrale soit courte soit totale permet au choix de le refermer pour se protéger la gorge ou au contraire de l’ouvrir pour favoriser la ventilation notamment lors d’une ascension.

    Ces maillots sont également dotés de poches dorsales, dont certaines avec une fermeture éclair permettant d’accueillir barres énergétiques mais aussi clés ou portable.