Entretenir son VTT

Entretenir son VTT
Entretenir son VTT n’a rien d’un parcours du combattant, il suffit d'un peu de patience et d'expérience.

Votre VTT mérite votre attention pour qu'il roule comme au premier jour.

Qui veut aller loin ménage sa monture, car même si un VTT n’est pas une machine fragile, un entretien régulier permettra assurément d’accroître sa fiabilité et sa durée de vie.
Au-delà des traditionnelles opérations de lavage et de graissage après chaque sortie, de petits contrôles réguliers permettront de vous assurer de l’intégrité de certains éléments mécaniques, à commencer par la visserie et pression des pneus.

Pour réaliser les opérations d'entretien, un minimum d’outillage est bien entendu nécessaire.

Pas question de vous ruiner bien entendu, mais posséder les bons outils est souvent un investissement bien plus vite amorti que de devoir remplacer des pièces par absence d’entretien.

Un dérailleur arrière par exemple nécessite des clés 6 pans pour le démonter et pouvoir bien le nettoyer complètement.

Prendre soin de son Vélo Tout Terrain est important pour cela il faut le nettoyer son VTT après chaque sortie boueuse. Vous pouvez le faire au jet d’eau en évitant de viser directement les roulements à billes des roues, le boitier de pédalier ou encore les freins et la fourche.
La haute pression est autorisée à condition de bien maitriser les zones que vous voulez nettoyer sinon une bassine d’eau bien savonneuse et de l'huile de coude fera l'affaire.
Une fois votre VTT lavé, il faut absolument bien le rincer et surtout sécher entièrement avec un chiffon sec ou un sèche-cheveux afin d'éviter l’apparition de rouille à certains endroits où l'eau peut stagner.
Les opérations, simples et répétitives, ainsi que les contrôles réguliers assureront à votre VTTune durée de vie importante, sans oublier le plaisir de rouler en toute sérénité.

Question entretien, un nettoyage après chaque sortie n’a rien d’un toilettage de luxe.

Dans l’écrin de nature que vous avez parcouru, se cachent de multiples nuisibles (boue, eau, poussière, feuilles, petites branches) au bon fonctionnement de votre VTT.
Utilisez un jet d’eau, sans haute pression, et ne négligez aucune partie. On a souvent trop tendance à se focaliser sur les roulements, mais n’oubliez jamais que votre vélo est un tout et que chaque partie mérite votre attention.
Une fois mouillé, frottez perpendiculairement avec une brosse enduite d’un simple liquide vaisselle en évitant que l’eau ne coule dans les roulements.
A l’issue de cette opération, prenez-le par la selle et le guidon, et faites-le rebondir pour l’égoutter.

Une fois que le séchage est fait vient l’opération du huilage et du graissage.

Une fois votre VTT bien propre et sec, profitez-en pour donner un coup d’huile sur les dérailleurs, les embouts de gaine, butées de cadre et pivots de freins.
Ne laissez pas de surplus d’huile à ses endroits pour éviter que des poussières puissent s’agglomérer et durcir.

Nettoyez chaque endroit où vous avez huilé avec un chiffon propre.

L’opération de graissage et de lavage doit se réaliser après chaque sortie, de même que quelques contrôles.
Tension des rayons, fonctionnement des freins et de la transmission, état des câbles, serrages des roues, des freins, de la tige de selle, du chariot de selle, du cintre et de la potence.
Vérifiez la pression des pneus, ainsi que l’usure des crampons et des patins et vous serez parés pour votre prochaine sortie.

D’autres contrôles plus espacés dans le temps ne seront pas anodins pour éviter toute mauvaise surprise.

La fourche et l’amortisseur comportent un livret d’entretien, respectez-en les consignes. Vérifiez également les galets du dérailleur arrière, le collier du dérailleur avant ainsi que le serrage des manivelles.
Si votre pratique est intensive, pensez à changer tous les trimestres les patins ou garnitures de freins à disque, graissez régulièrement les roulements des moyeux et jeu de direction ainsi que les pédales automatiques en les démontant.
Chaîne, cassette, pneus ou encore gaines peuvent s’user plus rapidement si vous êtes un gros pratiquant, aussi conviendra-t-il de les changer tous les ans.
Chaque année également, réalisez une vidange de la fourche, graissez pédalier et tige de selle avec de la graisse blanche.

AVIS

Soyez le premier à poster un avis !

Ajouter un avis

Les informations recueillies sont utilisées pour publier votre commentaire. Conformément au "règlement général sur la protection des données personnelles", vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant Casson Michel par email (velostocks@gmail.com). Consulter les détails du consentement.

Saisissez la dernière lettre du mot "maison" :

Haut de page